AFRICA MONDO CANADA

Email: secretariat@africamondo.com

Bureau au Canada : +1 581 985 0937

AFRICA MONDO

OSBL numéro 1113409-4

Siège : 2596 Rue de la Vendée

Québec, QC, G1V 2J4

CANADA

AFRICA MONDO BÉNIN

ONG AFRICA MONDO BENIN

Numéro 2018/024/DEP-ATL/SG/SAG-ASSOC du 14 février 2018.

Siège : Maison Hounsou Atakpa, Avlezounmey-Sô-Zounko-Carré sans bornes, BP: 313 - Abomey-Calavi, Bénin

Email: secretariat@africamondo.com

Bureau au Bénin : +229 61 78 36 91

© 2018-2019 AFRICA MONDO MAGAZINE - BY - AFRICA MONDO.  Tous droits réservés. 

Search
  • LA REDACTION

Mariages et grossesses précoces, adolescence gâchée

La grossesse chez l’adolescente reste l’un des principaux facteurs de mortalité de la mère et de l’enfant et contribue au cycle de la mauvaise santé et de la pauvreté. 

Les complications de la grossesse et de l’accouchement sont la deuxième cause de décès chez les jeunes filles âgées de 15 à 19 ans dans le monde. Même si dans certains pays en Afrique les chiffres semblent s'améliorer, le chantier au service de l'éducation sexuelle, la contraception, la lutte contre les mariages d'enfants qui engendre en majorité les grossesses précoces sont autant de défis que les familles, les gouvernements, les planning familiaux et les ONG doivent mener de front.


J'ai eu mon bébé à l'âge de 16 ans. Je ne savais pas comment ça se passe avec un enfant. C'est une chose très difficile. Je n'avais pas de soutien au début.

Par l'entremise de Lysias Yoane MYLANDOU, Représentant National du RIJLF Congo Brazzaville, Africa Mondo Magazine a pu obtenir le témoignage d'une jeune mère congolaise aujourd'hui âgée de 19 ans.

Il lui a fallu du courage pour s'en sortir...

"J'ai eu mon bébé à l'âge de 16 ans. Je ne savais pas comment ça se passe avec un enfant. C'est une chose très difficile. Je n'avais pas de soutien au début. Je ne savais pas comment faire. Je me suis retrouvée seule face à cette situation. Ma mère avait décidé que je n'irais plus à l'école parce que je devrais m'occuper de l'enfant. Je suis partie chez la belle famille. J'ai accouché au mois d'octobre et l'école avait déjà commencé.  

Je me suis accrochée quand même, et j'ai pu poursuivre mes études. Je me suis battue. Il fallait vraiment être courageuse. Comme le domicile était proche, je venais à la pause m'occuper du bébé. Je me réveillais tôt et me couchais tard. 

Je n'avais pas le temps de manger. Je n'avais pas le temps pour moi-même et du coup, j'ai perdu beaucoup de poids.

J'avais tellement de choses à faire en même temps. Mais quand tu as de l'aide tu peux y arriver. Gloire à Dieu, j'ai eu mon BAC, malgré le fait que j'ai été aussi malade. J'ai foncé et je n'ai pas abandonné. Mais c'est une situation que je ne souhaite pas aux jeunes filles." 

12 views